VIDÉO – Témoignage de Maxime (University of the Sunshine Coast) : Bachelor of Business

Découvrez le témoignage de Maxime, étudiant en Bachelor of Business à University of the Sunshine Coast, dans le cadre du programme PIFA DUT.

Ce programme unique a permis à Maxime d’intégrer directement la troisième année du Bachelor après son DUT.

Visionnez son témoignage, où vous aurez également un aperçu de la vie étudiante australienne sur le campus de USC !

Témoignage de Charlotte (Monash University) : Master of Journalism

> Date d’arrivée : Je suis arrivée en Australie, et plus précisément à Melbourne, le 28 juin 2013. Après 30 heures de voyage plutôt éprouvant, puisque j’ai loupé ma correspondance Sydney/Melbourne alors que je faisais la queue aux douanes!

Je vis donc depuis bientôt 2 ans à St Kilda, petite station balnéaire aux portes de Melbourne, où la vie est plutôt sympa je dois dire, entre plage et ville.

> Critères de sélection : Lors d’un voyage à Barcelone il y a bientôt 4 ans, j’ai rencontré des Australiens originaires de Melbourne. Après qu’ils m’aient vanté les mérites de cette ville, j’ai décidé de choisir cette destination pour mes études, en me disant que je ne serai pas «seule» à l’autre bout du monde.

Après avoir choisi la ville, je me suis concentrée sur l’université dans laquelle je voulais suivre mon Master. Mon premier choix a été RMIT : emplacement idéal en plein centre de Melbourne et le cursus en journalisme proposé me paraissait très alléchant. Malheureusement, ma date d’arrivée ne correspondait pas à une date de rentrée pour eux. J’ai donc cherché une autre université, et Francaustralia m’a proposé Monash. Le cursus en journalisme était principalement le même qu’à RMIT, donc j’ai foncé. Francaustralia m’a épaulé dans mon nouveau projet et j’ai pu intégrer Monash dès mon arrivée.

> Le programme suivi : Je viens de valider mon postgraduate diploma en journalisme. Ce fut un cursus très intéressant dans la mesure où je n’avais jamais fait de journalisme. Les équipements informatiques ainsi que journalistiques (caméras, appareils photo, etc.) sont impressionnants et les laboratoires de journalisme sont un lieu de travail idéal. Ce cursus a duré un an.

> Université et cours suivis : Monash University. Je pense que Monash est une très bonne université où le personnel enseignant est très qualifié ; la plupart de mes profs étaient eux-mêmes journalistes dans de grandes compagnies et/ou journaux. L’université en elle-même est vraiment top, facile d’accès, du moins pour le campus de Caulfield.

> Différences avec la France : Tout d’abord les infrastructures. La plupart des universités australiennes sont neuves et proposent aux étudiants des bâtiments de qualité. Ensuite l’encadrement, le personnel administratif ainsi que les enseignants sont à l’écoute et n’hésitent pas à partager leurs numéros de téléphone. Enfin, la qualité de l’enseignement qui n’a pas d’égal avec la France : des centaines de bandes audio pour réécouter les cours, des offres de stages pratiquement tous les jours, des conseils virtuels, des préparations aux examens, des tutoriels, etc. On se sent épaulé, ce qui donne envie de se donner à fond.

Enfin, pour les points négatifs, essentiellement le coût des études et la lenteur administrative. Et oui, ça marche aussi pour l’Australie!

> Les + de l’Australie : Un cadre de vie exceptionnel, surtout à Melbourne où la vie culturelle ne dort jamais. Il y a toujours un festival, une expo ; c’est un vrai plaisir.La vie en général en Australie et la facilité déconcertante qu’on a dans la vie de tous les jours (ouverture d’un compte en banque, signature de bail, location de voiture, etc.). Aussi, le cosmopolitisme ambiant où l’on peut rencontrer des gens de tous les horizons. Enfin, l’Australie propose des voyages extraordinaires dans des paysages incroyables.

> Les – de l’Australie : En parlant de Melbourne, le climat (très pluvieux et venteux) et les transports ! Certes Melbourne bénéficie d’un réseau de transports inégalable en Australie, mais le coût des prestations est assez important et les perturbations vraiment récurrentes !

Aussi, l’attitude trop relax des Australiens qui rend les démarches de la vie de tous les jours parfois difficile, comme par exemple trouver rapidement un plombier.

Le coût de la vie, exorbitant surtout make-up et habits (Zara est ici un magasin de luxe ;)). Les restrictions de travail, et enfin, la distance !

> Moments difficiles : je n’ai pas eu de moments vraiment difficiles dans la mesure où je vis avec mon partenaire. Nous avons développé un réseau d’amis assez rapidement, donc le sentiment de «homesick» n’a pas vraiment été notable.

> Job : J’ai travaillé dans une compagnie de théâtre pendant un an. Ce fut une très bonne expérience et plutôt bien payée. En revanche il m’a fallu plus de 3 mois pour trouver ce job, malgré mes 10 CV envoyés chaque jour. Les petits boulots dans les cafés ou les magasins sont en général pris d’assauts par les personnes en visa vacances/travail et les étudiants. Parfois ce sont les patrons eux-mêmes qui refusent directement en vous expliquant que malgré un CV, ils préfèrent de la main d’œuvre locale pour ne pas avoir à réembaucher six mois plus tard. Je pense que le marché du travail type «petit boulot» est plutôt difficile ici, et surtout pendant la période estivale où tous les backpackers descendent du nord pour éviter la saison des pluies.

Concernant mes stages de fin d’étude : j’ai été junior journalist dans deux magazines différents durant environ 4 mois. Et je viens de signer pour deux nouveaux stages : l’un est un poste de marketing et social media manager dans une compagnie de jus de fruits, l’autre est creative writer pour un magazine en ligne. Les opportunités de stages sont vraiment fantastiques ici.

> Conseils pour un futur étudiant : L’Australie représente sans aucun doute une excellente opportunité pour les études et donc pour l’avenir. Je pense qu’il faut bien choisir son université (également prendre en considération où sont les transports et les logements pour ne pas traverser la ville de long en large pour suivre deux heures de cours), et surtout rester loin des français pour progresser un maximum en un rien de temps. Il n’y a rien de plus flatteur que lorsque l’on vous demande d’où vous venez, parce qu’on n’arrive pas à reconnaître votre accent ! Et surtout faire confiance à Francaustralia qui vous aide et est présente dans la moindre démarche.

 

Un grand merci à Charlotte pour son témoignage. Découvrez son blog trendyfrogs.com

Nouveaux masters à Auckland en 2016

Récemment classée meilleure université néo-zélandaise, University of Auckland propose en 2016 de tous nouveaux programmes de masters en architecture, urbanisme et préservation du patrimoine.

Parmi les nouvelles formations de la faculté « Architecture & Planning », découvrez le Master of Heritage Conservation, premier diplôme dans ce domaine en Nouvelle-Zélande.

Autre nouveautés: le Master of Architecture (Professional), Master of Urban Design et Master of Urban Planning.

N’hésitez pas à contacter une conseillère Francaustralia (contact@francaustralia.com) pour plus d’informations sur ces programmes et sur les conditions d’admission.

 

 

 

Langports Sydney Campus

L’école de langues Langports a récemment ouvert un troisième campus à Sydney (en plus de ceux situés à Brisbane et sur la Gold Coast).

Langports bénéficie d’une réputation internationale en matière de qualité des cours d’anglais et des infrastructures. Située au coeur de Sydney, l’école est très bien desservie en transports en commun. Vous étudierez dans une atmosphère familiale et détendue tout en vivant l’expérience unique d’une grande ville australienne!

Découvrez en images le campus de Sydney et n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’infos!

Cliquez ici pour visionner la vidéo de Langports.

Réorientation en master, c’est possible en Australie!

Nombreux sont les étudiants désireux de changer de voie après l’obtention de leur licence!

Si cela est difficilement faisable voire impossible en France, la réorientation est tout à fait envisageable en Australie. Les programmes étant flexibles, ils permettent aux étudiants issus d’une filière quelconque, d’accéder à un domaine spécifique en intégrant l’apprentissage des bases au cursus.

À titre d’exemple, Griffith University située dans le Queensland, propose des masters de réorientation dans de nombreux domaines tels que : Gestion des services de santé, Journalisme, Enseignement, Études de l’autisme, Aviation, Commerce, Design, Environnement et Urbanisme, Finance, Ressources Humaines, Systèmes informatiques, Média, Relations internationales, Marketing, Musique, Comptabilité, Santé publique.

Après avoir suivi un « *Graduate Certificate* » lui permettant de se remettre à niveau dans la spécialité choisie, l’étudiant intègrera le master de son choix.

Ces masters sont ouverts à tous les licenciés! L’avantage de ce type de masters est que l’étudiant acquiert une double compétence en se spécialisant dans un domaine différent que celui de sa licence. C’est une ligne valorisante sur son CV grâce à laquelle il sera mieux apprécié des employeurs et il se démarquera sur le marché du travail. En France, certains étudiants sont contraints de poursuivre leurs études dans le domaine entamé même après s’être rendus compte de leur erreur de parcours.

En Australie, l’approche est différente! Il y a toujours la possibilité de se réorienter et de poursuivre ses études dans des domaines complètement différents.

*Graduate Certificate* : nécessite entre six mois et un an d’études à temps plein et est considéré comme le 1er semestre du Master. Il permet d’approfondir un domaine d’études particulier qui n’est pas traité en Bachelor. Il s’adresse aux professionnels ou étudiants qui souhaitent acquérir des compétences spécifiques.

Visionnez l’interview de Studyrama avec Anne-Sophie, une de nos conseillères, en cliquant ici.

Témoignage de Marie (University of Technology Sydney) : Bachelor of Arts in Communication and Cultural Studies

Témoignage de Marie, Bachelor of Arts in  Communication (Cultural Studies) à University of Technology of Sydney en 2014.

> Sur quels critères as-tu choisi UTS ?

Université urbaine et récente avec des infrastructures vraiment top. Elle propose pleins d’activités, de clubs et de loisirs. En terme de localisation on a absolument accès à tout (transports, loisirs, magasins etc.).  Au niveau de la réputation, c’est l’aspect moderne qui m’a attirée avec une pédagogie basée sur la créativité et la pratique.

> Quel programme suis-tu en ce moment ?

Le Bachelor of Arts in Communication and Cultural Studies.

> Que penses-tu des cours suivis ?

Je pense que ma formation est utile et adaptée aux étudiants qui veulent travailler dans le domaine et se tenir prêt à répondre aux attentes des entreprises. En communication nos profs ont tous une solide expérience dans le milieu ce qui leur permet de répondre à nos questions. C’est un cursus général qui me plait beaucoup, ça me permettra de travailler aussi bien dans le milieu journalistique que dans les industries créatives. Certains cours sont difficiles mais il est très facile de trouver de l’aide auprès de l’université et du personnel enseignant.

> Qu’apprécies-tu en Australie ?

Les gens ! De nombreuses rencontres et la possibilité de se lier d’amitié aussi bien avec des australiens que d’autres étrangers. En ce qui concerne Sydney, c’est une ville sûre et j’apprécie beaucoup les plages, les concerts gratuits, les marchés etc. Elle est différente de Brisbane ou Melbourne mais elles ont toutes leur propre charme.

> Qu’est-ce qui te plaît moins ?

Le prix du logement et des produits de consommation (nourriture et vêtements). Je ne pouvais pas me passer de shopping du coup je me suis mise aux vêtements d’occasion qu’on trouve dans les braderies ou au marché de Glebe. Bien sûr ça change les habitudes mais c’est pas plus mal.

> Quels ont été tes moments difficiles ?

Pas de moments difficiles à l’arrivée, je vis dans une des résidences étudiante et l’adaptation s’est faite en douceur. J’ai connu une période de doute lors du deuxième semestre, faire ses études dans une langue étrangère n’est pas toujours facile mais c’est rassurant de voir qu’avec la persévérance les résultats sont quand même là.

> As-tu trouvé un job étudiant ?

Je reconnais que c’est assez dur de trouver du travail, mais la solution c’est de récupérer les jobs de ses amis ou leur demander un coup de main dans la mesure du possible. J’ai obtenu le RSA (Responsible service of alcohol) et je travaille comme serveuse pour une entreprise dans le secteur de l’hospitalité, ils me font travailler lors d’évènements, de mariages ou des fêtes d’entreprise et ça fonctionne par shift.

> Quels conseils donnerais-tu aux futurs étudiants ?
Partir sans avoir d’attente particulière. Débarquer avec une bonne dose de courage, de tolérance, et tout ira pour le mieux.

 

Marie UTS

Study Abroad à Murdoch University (Perth)

Vous souhaitez effectuer un semestre universitaire en Australie?

Murdoch University (à Perth) vous propose de suivre trois à quatre matières de votre choix pendant un semestre (soit de février à juin ou de juillet à novembre de chaque année).

Durant ce semestre, vous aurez la possibilité de partir en roadtrip pendant une semaine à la découverte de l’Ouest australien.

Voici ce qui vous attend en image

https://vimeo.com/128370829

Pour plus d’infos, contactez l’une de nos conseillères : contact@francaustralia.com !

Adelaïde, la 5ème ville la plus agréable au monde!

Pour la seconde année consécutive, Adelaïde (South Australia) a été classée cinquième ville la plus agréable à vivre au monde.

Il s’agit d’une petite ville réputée pour sa gastronomie et ses vins connus du monde entier, ses festivals de musique et ses événements sportifs. Adélaide est à seulement quelques minutes de la plage pour y surfer ou faire de la voile, à 30 minutes des collines pour y faire une randonnée et à trois heures du bush australien.

De très bonnes universités se trouvent à Adelaïde, parmi lesquelles University of Adelaïde qui fait partie du prestigieux Group of Eight! Pour tout savoir sur la vie d’une étudiante française à Adelaïde, découvrez le blog de Stacia en cliquant ici !

Au classement des villes les plus agréables à vivre, on retrouve d’autres villes australiennes comme Sydney et Perth, et bien sûr l’indétronable Melbourne, toujours classée première.

Encore une bonne raison de choisir l’Australie pour ses études à l’étranger!

Sydney Business School offre des bourses d’études pour 2016

La Sydney Business School de University of Wollongong offre des bourses d’études aux étudiants internationaux acceptés pour certains programmes de masters pour l’année 2016.

Ces bourses couvrent environ 16 à 18 % de réduction sur les frais de scolarité totaux des programmes concernés, à savoir:

  • Master of Applied Finance
  • Master of Business (une spécialisation)
  • Master of Business Administration
  • Master of Science (Logistics) (une spécialisation)
  • Master of Science (Project Management) (une spécialisation)
  • Master of Applied Finance – Investing and Corporate Treasury
  • Master of Business (double spécialisation)
  • Master of Business Administration Advanced (16 sujets)
  • Master of Science (Logistics & Project Management) (double spécialisation)
>> Francaustralia accompagne tous les étudiants inscrits et acceptés à Sydney Business School pour ces programmes et qui peuvent percevoir ces bourses.

 

Pour plus d’informations, cliquez ici et n’hésitez surtout pas à contacter une conseillère Francaustralia! (contact@francaustralia.com)

Témoignage de Jonathan – Langports Gold Coast

Découvrez le témoignage de Jonathan, qui suit des cours d’anglais au sein de l’école de langues Langports située sur la Gold Coast.

Jonathan nous parle de son arrivée en Australie, son expérience au sein de l’école et de la vie sur la Gold Coast!

Cliquez ici pour découvrir son témoignage en vidéo.