Quentin (University of the Sunshine Coast) : il vit à Marseille et vient de terminer son Master en alternance

Après son DUT TC, Quentin a obtenu une licence en 1 an en Australie, grâce à notre programme PIFA DUT. Découvrez ce que lui apporté son expérience, sur le plan personnel et professionnel.
Quelles études avez-vous suivies en Australie ? Et en quelle année ?
J’ai réalisé un Bachelor of Business (correspondant à un niveau Licence) avec comme spécialités la Gestion et les Ressources Humaines. Mon année d’études s’est déroulée de juin 2013, à la suite de 4 mois de cours d’anglais suivis au sein de la même université, à juin 2014.

Pourquoi aviez-vous choisi USC ? Avez-vous été satisfait de l’université et du programme suivi ?
J’ai choisi l’USC principalement pour son rapport qualité/coût. En effet, j’ai été très satisfait de la qualité d’enseignement, de l’accompagnement des étudiants, des équipements mis à disposition (bibliothèque, réfectoire, snacks, salles de travail, gymnase et autres terrains de sport), et des formats et contenus de travail. Le programme que j’ai suivi correspondait parfaitement à mes attentes pour les raisons énoncées et pour m’avoir à la fois appris des stratégies pertinentes en matières de gestion commerciale, mais aussi pour m’avoir ouvert l’esprit sur certaines problématiques que l’on peut rencontrer sur un lieu de travail et qui m’étaient inconnues jusqu’alors.

Qu’avez-vous pensé du système d’enseignement anglophone par rapport au système français ?
Comparons ce qui est comparable. Il faut savoir que je provenais d’une école universitaire française dont les coûts sont largement moindres que ceux de l’USC, qui est une véritable université et, qui plus est, de renom national. Ceci étant dit j’ai été agréablement surpris par la posture du corps enseignant. Ayant suivi une formation professionnalisante en France je me suis souvent entendu dire que je devais m’adapter à l’enseignement car de toute évidence je devrais m’adapter, un jour où l’autre, à l’environnement de travail dans lequel j’évoluerai. La posture que j’ai découverte à l’USC, en Australie, était tout autre. Leur objectif était de mettre toutes les chances de leur côté pour que l’étudiant puisse ressortir de son cursus avec les armes nécessaire pour appréhender le monde du travail que cela soit en terme de savoir, de savoir-faire ou même de savoir-être. Ainsi, l’approche qu’ils adoptent est davantage cognitive et est basée sur des recherches académiques sérieuses. Ceci afin d’identifier les pratiques les plus efficientes possible pour transmettre des connaissances avec ce que l’on connaît du fonctionnement humain.

Que faites-vous et où êtes-vous aujourd’hui ?
J’ai récemment terminé un Master en Business International que j’avais démarré à la suite de mon Bachelor en Australie. J’ai réalisé ce Master en alternance dans une entreprise qui conçoit et fabrique des machines de tri optique visant à valoriser un certain nombre de catégories de déchets. Pendant 2 ans j’ai donc été Technico-Commercial pour le compte de cette entreprise. Aujourd’hui, je suis à la recherche d’un emploi dans la région PACA ou tout autre endroit en France ou à l’étranger.

Qu’est-ce que votre expérience en Australie vous a apporté professionnellement et personnellement ?
Mon expérience en Australie m’aura apporté énormément tant sur le plan professionnel que personnel. A titre personnel, outre l’ouverture d’esprit, la tolérance et le cheminement spirituel souvent liés à ce type d’expérience, j’insisterai sur un apprentissage clé : la confiance en soi. Une telle expérience forge. Pour nuancer un peu celle que j’ai vécue, je vous précise que je partais à l’autre bout du monde seul, sans personne sur qui m’appuyer et dans le seul but de devoir me confronter à mes propres peurs. Sortir de sa zone de confort veut aussi dire élargir sa zone de confort et c’est ce que j’ai appris pendant cette année et demie passée en Australie. Des rencontres formidables avec des personnes exceptionnelles avec qui j’ai toujours contact aujourd’hui et qui m’ont apporté tant dans la construction de la personne que je suis devenue. Merci à eux. A titre professionnel, la rigueur et la discipline de travail que j’ai dû acquérir pour obtenir de très bons résultats sont aujourd’hui une grande force, utile pour toute entreprise qui souhaiterait me recruter et pour tout projet que j’entreprendrai à l’avenir.

Selon vous, est-ce que le fait d’avoir étudié en Australie vous a démarqué des autres candidats pour trouver un poste ?
Lorsque j’ai postulé pour mon entreprise à mon retour d’Australie, je reste persuadé que cette expérience a été un atout indéniable. Outre l’anglais qui était requis pour le poste, tout ce qu’une telle aventure apporte a joué en ma faveur : la confiance en soi, la maturité, la responsabilité et j’en passe. Tous les recruteurs le savent et, sachez-le, qu’ils aient voyagé ou pas.

Avez-vous des conseils à donner aux étudiants français qui souhaiteraient partir étudier en Australie ?
Chacun a son expérience et même si quelques témoignages rassurent, vous seuls, au fond, savez ce vers quoi vous devez allez : ÉCOUTEZ VOTRE INSTINCT. Oui ça fait peur et au plus vous allez vous rapprochez de la date de départ au plus vous risquez de paniquer et le jour J pour tout vous dire j’ai failli tout arrêter tellement j’étais terrifié. A ce moment là ne réfléchissez pas trop et foncez car les bénéfices n’en seront que meilleurs !!!

Et si c’était à refaire, le referiez-vous ?
Aujourd’hui je me retrouve avec un prêt assez conséquent à rembourser (près de 400€ par mois pendant 6 ans). Si j’avais l’occasion de le refaire je le referais sans hésiter. L’aide de Francaustralia a été précieuse lorsqu’il y a quelques années, j’envisageais un départ à l’autre bout du monde. Encore un grand merci pour ce que vous avez fait pour moi !

Téléchargez ce témoignage au format pdf sur ce lien.

Et retrouvez le site de Quentin sur ce lien.

Margaux (Monash University à Kuala Lumpur) : elle vit à Bangkok et est consultante en business development

Margaux a passé 2 semestres à Monash University, sur le campus de Kuala Lumpur en Malaisie. Après ses études, elle a poursuivi sa carrière en Asie.

Quelles études avez-vous suivies en Malaisie ? Et en quelle année ?
J’ai été étudiante en business à Monash pendant deux semestres de Juillet 2013 à Juin 2014.

Pourquoi aviez-vous choisi Monash University ? Avez-vous été satisfaite de l’université et du programme suivi ?
J’ai choisi Monash University de part sa réputation académique ainsi que sa localisation géographique. En effet je voulais étudier en Asie dans une université prestigieuse. Les cours m’ont satisfait, mon seul regret est de ne pas avoir pu les choisir comme mon école s’étaient chargée de les déterminer à ma place.

Qu’avez-vous pensé du système d’enseignement anglophone par rapport au système français ?
Le système est assez différent et donne une autre approche d’apprentissage et de compréhension du contenu du cours. Les élèves sont beaucoup plus voués à eux-mêmes comparé au système des business schools françaises. Je pense qu’avoir une autre expérience est très enrichissant tant au niveau personnel que scolaire.

Que faites-vous aujourd’hui ?
Aujourd’hui je m’occupe du Business Development pour le marché thaïlandais pour DRVR une start up créée par des australiens, le CEO a été à Monash University, Clayton. C’est une entreprise SaaS très intéressante et innovante qui est basée sur l’IoT et le Big Data Analytics pour tout ce qui concerne le fleet management en Asie du Sud-Est, nous avons des bureaux à Bangkok et Yangon. Nous avons été élus meilleure start up 2015 en Thaïlande par Google.

Pourquoi avez-vous choisi de vivre à Bangkok ?
Après Monash University j’ai effectué un semestre d’échange à Yonsei University, Séoul, lors de mon Master 1. Par conséquent mon CV était devenu assez asiatique du coup j’ai décidé de continuer mes expériences en Asie du Sud-Est et de me diriger vers Bangkok. J’ai effectué un stage de 6 mois chez Rabbit Internet qui a été crée par des anciens de Rocket Internet et qui reprend le même business model.

Qu’est-ce que votre expérience en Malaisie vous a apporté professionnellement et personnellement ?
Je dirais que mon expérience en Malaisie a été extrêmement enrichissante tant au niveau personnel que professionnel. En effet cela m’a permis de voyager pendant 4 mois en sac à dos en Asie du Sud-Est entre les deux semestres et de mieux comprendre le continent. J’ai rencontré des personnes incroyables qui viennent des quatre coins de la planète à Kuala Lumpur, je suis même retournée 3 fois en Malaisie suivant l’année de mon départ. Je pense que sans Monash University sur mon CV je n’en serais pas là où je suis actuellement, cette université est très réputée et m’a ouverte de nombreuses portes.

Selon vous, est-ce que le fait d’avoir étudié en Asie vous a démarquée des autres candidats pour trouver un poste ?
Je suis certaine que le fait d’avoir étudier en Asie m’a aidée à me démarquer des autres candidats. Je pense que cela montre de plus grandes qualités d’adaptation et d’autonomie que d’avoir eu une expérience en Europe, Etats-Unis ou Australie par exemple. La culture n’est pas du tout la même, c’est beaucoup plus challengeant et intéressant.

Avez-vous des conseils à donner aux étudiants français qui souhaiteraient partir étudier en Asie ?
S’ils veulent que leur expérience en Asie ait vraiment un sens, je pense qu’effectuer qu’un échange n’est pas suffisant. Il faut consolider par un stage ou un échange long pour que l’expérience soit significative et qu’ils se démarquent des autres candidats. Par ailleurs, bien connaître la région de part les voyages est aussi un énorme atout.
Et si c’était à refaire, le referiez-vous ?
Je le referai sans hésiter une seule seconde.

 

Téléchargez ce témoignage au format pdf sur ce lien.

 

margaux-audetmargaux-audet2

Bachelor de Naturopathie et Phytothérapie en Nouvelle-Zélande

Wellpark College, centre de formation professionnelle située à Auckland en Nouvelle-Zélande, est une école reconnue et accréditée par le gouvernement néo-zélandais. Elle propose notamment un Bachelor de Naturopathie et Phytothérapie en 3 ans.

    • Rentrée : février 2017
    • Le cursus existe depuis 2010 et c’est le premier Bachelor en Naturopathie et Phytothérapie néo-zélandais
    • Cours dispensés très variés : anatomie / physiologie/ chimie / biochimie /microbiologie / nutrition / phytothérapie / massage / aromathérapie, etc.
    • En 3e et dernière année, l’enseignement devient plus pratique et vous aurez des consultations avec vos propres clients
    • Reconnaissances officielles : les diplômés peuvent s’inscrire au Natural Health Council (NZ) / the New Zealand Charter of Health Practitioners. Ils peuvent aussi devenir membre de Naturopaths of New Zealand et/ou the New Zealand Society of Naturopaths.
    • Frais de scolarité (2016, tarifs 2017 communiqués pas encore communiqués) : 21 000 NZD (environ 13 500€) par an.
Nous vous accompagnons dans toutes vos démarches pour votre études en Australie ou en Nouvelle-Zélande. Pour plus d’informations et pour postuler n’hésitez pas à nous contacter :
contact@francaustralia.com / 01 43 38 86 95

Bourses d’études pour l’Australie à Charles Sturt University

Pour lancer l’implantation de leur nouveau campus à Port Macquarie, Charles Sturt University offre 15 bourses d’études pour 2017 à l’intention uniquement des étudiants français :

5 bourses de A$ 20 000 et 10 bourses de A$10 000

Conditions d’éligibilité:

  • Postuler pour un cursus complet pour la rentrée de février 2017 sur le campus de Port Macquarie
  • Être un étudiant français
  • Avoir d’excellent résultats académiques
  • Volonté de s’investir dans la communauté (une lettre de motivation sera demandée)

photo bourse

CSU à Port Macquarie

  • Situé à mi-chemin entre Brisbane et  Sydney
  • A 10 minutes de la plage
  • Coût de la vie nettement inférieur à Sydney et Brisbane
  • Région en pleine croissance
  • Infrastructures d’enseignement nouvelles et de haute qualité
  • Cursus de licence en business, compta, communication, design, écotourisme et sport

Si vous souhaitez monter un dossier pour cette Université contactez vite votre conseillère Francaustralia / 01 43 38 86 95 / contact@francaustralia.com.

 

Zoom sur le Master of Moving Image de USYD

Ce master, proposé par University of Sydney, offre une formation pratique en production d’image animée, permettant aux étudiants d’apprendre à réaliser un projet cinématographique de A à Z. Le programme inclut toutes les facettes de la production cinématographique, que ce soit les techniques traditionnelles mais aussi les nouvelles technologies, comme par exemple la 3D. Un programme unique en Australie idéal pour les réalisateurs en herbe et autres cinéphiles.

Cliquez ici pour plus d’informations sur ce programme.

Contactez nous au 01 43 38 86 95 ou par mail contact@francaustralia.com si vous êtes intéressé(e) !

Promo sur les cours d’anglais à Melbourne

Hawthorn, basée à Melbourne  propose actuellement ses cours à A$325 par semaine au lieu de A$470.

L’école est implantée dans la ville depuis 30 ans et dispense un enseignement de haute qualité tout en permettant aux étudiant de profiter d’excellentes infrastructures.

L’offre est valable pour tous les étudiants français de Francaustralia jusqu’au 30 juin 2016

Tous les tarifs, conditions, infos et inscriptions sur

contact@francaustralia.com

01 43 38 86 95

HAW-5179-WesternEurope-Price-Promo-Flyer-Q416

Offre spéciale : gagnez une semaine de cours d’anglais gratuits et vos frais d’inscription offerts !

Nouveaux programmes à University of Sydney

University of Sydney propose de tous nouveaux programmes ou nouvelles spécialisations dès la rentrée de février 2016.

Pour plus d’informations sur ces diplômes ou sur University of Sydney, n’hésitez pas à contacter une conseillère Francaustralia en cliquant ici.

Témoignage de Claire (University of South Australia) : Master of Environmental Management and Sustainability

Découvrez le témoignage de Claire Moine, étudiante française partie avec Francaustralia Education pour un master en environnement à UniSA (University of South Australia, Adelaïde).

> What degree are you currently studying at UniSA?

Master of Environmental Management and Sustainability (Natural Resource Management)

> What influenced you to study this degree?

The different classes seemed to be really interesting (and actually are!). Also, I think that Environmental Management is a key to a sustainable future, in urban areas especially, and I want to be a part of that.

> Why did you choose to study at University of South Australia?

Adelaide seemed to be a very enjoyable city first! Also, I was really taken with one or two classes proposed in that Master.

> What do you enjoy most about studying at the University of South Australia?

The infrastructures are really nice (libraries, computer pools, equipped classrooms…) and Mawson Lakes Campus is so enjoyable! The fact that it is not in the city is both a good and a bad thing: you have to take a bus if you live in the city (quite quick though), but at the same time, it’s really enjoyable to get away from the CBD. Also, student life at UniSA is amazing: sport events, parties, clubs, cooking nights…SO MUCH YOU CAN DO!

> Which campus are you studying at and what do you think of it?

ML and City East. As I said, I’m really happy with the campuses at UniSA!

> What facilities did you use on campus?

Libraries, fitnesshub, cafeteria, computer pools, student lounges.

> What do you think are the key elements in your degree that will help you find employment once you graduate?

– Technical knowledge of course
– Managing your time
– Managing a group project
– How to manage literature (journal articles mainly)

> What are your career aspirations/do you have a specific industry sector you’d like to work in and why?

I don’t have a specific idea for now, I still want to see what my opportunities are. I’ve only done one semester for now.

> Final question: what advice would you give to a student considering studying this program and at UniSA?

Manage your time! Studying is essential so you have to spend time on your assignments and tutorials. However, student life at UniSA is incredible, and you have to make time to enjoy it! So many international students, and so many cultures, that’s wonderful!

Après cette interview, Claire a finalement obtenu une bourse d’excellence de UniSA, «Division’s High Achiever Grant» d’une valeur de 4 500 A$. Toutes nos félicitations à Claire pour son brillant parcours!

 

Capture d’écran 2015-11-27 à 18.05.56

Témoignage téléchargeable en cliquant sur la photo ci-dessus

Lincoln University, classée numéro 13 mondiale

Lincoln University, située à Christchurch au sud de la Nouvelle-Zélande, se trouve parmi les meilleures universités de petite taille (moins de 5000 étudiants) dans le monde. Elle se place 13ème sur 39 au classement mondial Quacquarelli Symonds (QS) World University Rankings.

L’université a gagné 42 places au top 500 mondial (373ème) et figure également au top 100 des meilleures universités du monde spécialisées dans l’industrie agricole.

Découvrez tous les programmes offerts par Lincoln University en cliquant ici et n’hésitez pas à nous contacter pour toute question!