Témoignage de Camille (Macquarie University) : Bachelor of psychology and brain sciences

Camille, originaire de La Réunion suit un Bachelor of Arts (Psychological, Cognitive and Brain Sciences) à Macquarie University, l’un des rares universités australiennes à proposer des cursus dans le domaine des sciences du cerveaux (brain sciences).

> Quand êtes-vous arrivée à Sydney ?

Je suis arrivée le 14 février 2016

> Sur quels critères avez-vous choisi Macquarie University ?

J’ai choisi Macquarie University en me basant sur sa renommée, c’était aussi une des universités les moins chères (à Sydney, et pour mon programme) et une des plus pratiques (avec une station de train sur le campus). Le campus de l’université est très vert, et est situé juste à côté d’un centre commercial. C’est aussi une des universités construites très récemment à Sydney.

> Quel programme suivez-vous en ce moment ? Quels sont les points forts de ce programme ? Y-a-t-il des points faibles ?

Je fais un Bachelor of Arts, et j’ai deux majors: «psychological sciences» et « cognitive and brain sciences », je fais aussi un minor en «éducation».
Le département de Psychologie de Macquarie est probablement le plus réputé de l’université ainsi que celui de Business. De plus, la matière «cognitive and brain sciences», traitant des neurosciences est une matière exclusive de l’université, les autres universités proposant cette matière sont principalement basées aux USA. Le Bachelor of Arts est très pratique si l’on souhaite explorer des matières de différents départements, par exemple business et japonais. En revanche, j’ai eu un petit soucis d’inscription à l’une de mes matières en début d’année. Ne faisant qu’un Bachelor of Arts et pas un Bachelor of Psychology, je n’ai pas pu avoir la priorité pour m’inscrire au premier semestre de psychologie, il a fallu que j’attende le deuxième semestre.

> Est-il difficile de suivre les cours et de rendre les « essay » quand l’anglais n’est pas votre première langue ?

Suivre les cours est plutôt simple surtout grâce aux enregistrements des cours en ligne mis à disposition, qui nous permettent de réviser certains cours avant les examens.  Pour ce qui est des « essays », c’est vrai qu’écrire dans un anglais académique est un challenge en plus à relever, mais les tuteurs et professeurs guident beaucoup les étudiants pour les devoirs à rendre.

> Y-a-t-il du soutient mise en place à Macquarie pour les étudiants internationaux ?

Absolument ! Beaucoup de cours de soutien non-obligatoires sont disponibles pour les étudiants internationaux, que ce soit pour améliorer un devoir, ou même pour apprendre à écrire des CV pour des jobs d’étudiants, et comment réussir notre année a Macquarie University. Ils sont généralement disponibles tout le long du semestre, et beaucoup de ces cours sont aussi donnés lors de la semaine d’orientation.

> Qu’appréciez-le-vous plus sur le Campus de Macquarie ? Et dans la ville de Sydney ?

Le Campus de Macquarie est très agréable, il y a beaucoup d’endroits pour se détendre et beaucoup d’espaces verts. La nourriture qu’on y trouve est abordable et très bonne. Il y a une salle de sport, et la bibliothèque est très spacieuse, ouverte jusque tard aussi. L’ambiance en ville de Sydney est très agréable, beaucoup de petits cafés et restaurants sympas, et d’endroits où faire du shopping, et aussi visiter en tant que touristes !

> Avez-vous trouvé un job sur place ? Qu’est-ce que vous faites pendant vos temps libres ?

J’ai eu de la chance de trouver du travail assez rapidement (2 semaines après mon arrivée).  Pendant mon temps libre je travaille, je visite la ville, et passe du temps avec mes amis.

> Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui veut partir ?

Tout d’abord, si on a l’occasion de voyager, autant exploiter cette opportunité au maximum, voyager travailler rencontrer du monde etc. Une chose importante est qu’il faut rester confiant(e) dans toutes situations, ne pas paniquer, parce qu’il y a toujours un moyen de s’en sortir. Partir à l’étranger est une importante décision, alors il faut être sûr d’être prêt(e) mentalement.

> Comment Francaustralia vous a aidé à monter votre projet ?

J’ai eu tout d’abord contact avec Sophie du bureau de Paris, qui m’a aidée à monter mon dossier et à m’inscrire à l’université. Étant de la Réunion, j’ai dû correspondre par mail, mais ça n’a pas été gênant pour autant. J’ai eu accès à tous mes dossiers grâce au bureau virtuel, qui m’indiquait chaque étape à suivre, et l’évolution de mon inscription. J’ai pu grâce à Francaustralia, trouver une famille d’accueil, pour m’héberger à mon arrivée.

 

Retrouvez ce témoignage au format pdf avec quelques photos supplémentaires ici.