Nouvelle-Zélande : Zoom sur le MBA de University of Otago

University of Otago est la plus ancienne université néo-zélandaise et l’une des plus prestigieuses. Elle se situe à Dunedin, sur l’île du Sud.

Le Master of Business Administration a une durée de 14 mois et la rentrée a lieu début mars. Pour intégrer le MBA, une licence est demandée ou à défaut une expérience professionnelle significative.

Plus d’informations sur le directement sur le site de University of Otago : Full-time MBA

Sachez que la faculté de business de University of Otago possède les accréditations de qualité AACSB et EQUIS et elle est également classée dans le top 150 des meilleures facultés de business du monde selon le QS World University Rankings 2017.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez postuler ou simplement plus d’infos !

Machine learning and big data : la nouvelle spécialisation du Master of computer science de University of Wollongong

Une nouvelle spécialisation est désormais possible pour les rentrées de février et juillet 2018 dans le Master of computer science de University of Wollongong : machine learning and big data.

Cette spécialisation vient compléter les 3 autres spécialisations déjà possibles : intelligent systems, network and information security et software engineering.

Ce master en 2 ans a un coût de 63 168$AU au total (40 615€). Il est accessible à la suite d’un Bachelor dans le domaine de l’informatique.

Grâce à sa durée de 2 ans, vous pouvez par la suite postuler au Post-study work visa pour rester travailler en Australie à la fin de vos études.

Pour plus d’informations, envoyez-nous une demande de contact ou appelez-nous directement au 01 43 38 86 95 !

Perth : des cours d’anglais à tout petit prix avec l’école PICE

C’est l’époque des promotions sur les cours d’anglais, on dirait ! Après vous avoir proposé des cours d’anglais à tout petit prix à Sydney, Melbourne et Brisbane, nous avons le plaisir de vous annoncer une promotion sur les cours d’anglais à tarifs très très attractifs de l’autre côté du pays, à Perth.

En effet, Perth International College of English (PICE), située en plein centre de la ville de Perth, sur la côte ouest australienne, propose un tarif spécial pour nos clients à un tarif de $AU270 la semaine, soit environ 173€ au taux du jour.

En plus de ça, vous bénéficiez de 50% de réduction sur les frais d’inscription, donc $AU100 (64€) au lieu de $AU200 (128€). Autre bonne nouvelle : PICE est l’une des seules écoles à ne pas facturer de frais de matériel scolaire à ses étudiants. Vous devrez par contre acheter un manuel scolaire d’une valeur de $AU60 (38€) que vous pourrez revendre à un autre étudiant à la fin de vos cours à PICE. Vous avez le choix entre un rythme de cours à temps plein avec 25 heures de cours par semaine, ou bien à temps partiel avec 20 heures de cours par semaine.

PICE propose différents programmes, dont :

  • Cours d’anglais général en journée ou en soirée
  • Cours d’anglais académique (préparation IELTS)
  • Cours de préparation aux examens du Cambridge (coût différent)
  • Programme Anglais + Au Pair : Vous combinez cours d’anglais et garde d’enfants/tâches ménagères dans une famille australienne en échange d’un hébergement offert
  • Programme Anglais + Stage : Une remise à niveau en anglais suivie d’un stage en entreprise dans le domaine de votre choix.
Pourquoi choisir Perth ? Découvrez la vidéo en français de Lorraine, en séjour linguistique à Perth.

Et voici également un petit aperçu d’une sortie surf organisée pour les étudiants de PICE… Pas mal, non ?

Validez une Licence en un an en Australie, Nouvelle-Zélande ou à Singapour après un BTS ou un DUT

Damien (Griffith University) : le bilan trois ans après son Study Abroad sur la Gold Coast

En 2014, Damien est parti étudier pendant une année sur la Gold Coast dans le cadre du programme Study Abroad de Griffith University. Il est aujourd’hui étudiant en Master 2 à Paris. Voici son témoignage !

> Hello Damien ! Vous êtes parti étudier pendant une année sur le campus de la Gold Coast de Griffith University en 2014. Pourquoi avoir fait ce choix ?

L’opportunité d’étudier à l’étranger pendant un an n’est pas donnée à tout le monde, je voulais profiter au maximum de cette chance et voyager dans un pays ou je n’aurai peut-être pas la chance de retourner. Mon choix était donc réduit à L’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Argentine. J’ai donc pris en compte d’autres considérations comme le classement de l’université, le coût de la vie et les possibilités sportives. Pratiquant le surf depuis maintenant 7 ans, je savais que l’Australie et plus précisément la Gold Coast accueillait plusieurs étapes du circuit pro. Après quelques recherches sur internet j’ai pu comparer les différentes universités australiennes et de par sa réputation et son placement géographique (10min en tram de plage) la Griffith University de Gold Coast m’a convaincu.

> A quoi vous attendiez-vous en partant étudier en Australie ?

Honnêtement je ne savais pas à quoi m’attendre. En Europe on a une vision assez « cliché » de l’Australie pleine de surfeurs blonds, de hippies vivant pieds nus et jouant de la guitare, presque à une autre époque. Cette vision est partiellement correcte dans certaines petites villes proches de la Gold Coast. Cependant j’ai découvert un pays très moderne n’ayant rien à envier à ses collègues européens.

> Quels cours avez-vous suivi sur place ? Est-ce que vous aviez beaucoup de travail personnel et en groupe à faire ?

J’ai suivi un cursus « Business » avec des matières imposées comme les mathématiques financières, le management, et le marketing. J’ai eu l’opportunité de choisir d’autres matières parmi une liste. J’ai donc pris social marketing, energy business et international management. J’ai été surpris par la pédagogie des enseignants. Contrairement au système français, le système anglo-saxon laisse une grande autonomie aux élèves et le travail se fait principalement chez soi. Les cours sont utilisés pour évoquer l’aspect théorique, poser des questions et échanger sur des thèmes d’actualités. Dans chaque matière nous avions un projet à rendre et à présenter oralement à la fin du semestre, souvent sous la forme d’un business case. Si l’on est organisé, le travail personnel est facile à gérer et on peut donc profiter pleinement de son temps libre.

> Quelques mots sur la vie sur la Gold Coast ? Quels sont les points forts et les points faibles de la ville ?

Cette partie de l’Australie ne s’appelle pas la Gold Coast pour rien. Les couchers de soleil couleur dorée, les kangourous et koalas dans les parcs et la plage font partie du quotidien. C’est pourquoi la Gold Coast est la destination de vacances favorite des Australiens. Chaque année, ils viennent par milliers des quatre coins du pays pour profiter du climat et des infrastructures (parc d’attraction, restaurants, boîtes…) propices au tourisme.
Victime de son succès, son point fort est aussi son point faible. Cette effervescence peut nuire si l’on recherche le calme et la tranquillité. Cependant la bordure de ville étant bien desservie en tram on peut aisément vivre près de la plage tout en étant au calme.

> Que faisiez-vous pendant votre temps libre ? Avez-vous pu voyager un peu en Australie ?

J’ai profité de mon temps libre pour travailler dans un restaurant situé sur un terrain de golf. J’ai fait tous les métiers possibles au sein de ce restaurant : plongeur, barman, commis de cuisine et même responsable des livraisons. En Australie, les salaires sont élevés et l’évolution fulgurante si l’on est travailleur. Avec ce que j’ai gagné, j’ai pu voyager dans de nombreuses destinations :
– En Australie : de nombreux week-ends à Byron Bay, ville presque hippie ou le surf et les animaux (dauphins, raies, tortues) en font un endroit d’exception. J’ai aussi visité Sydney pendant 10 jours ainsi que Melbourne ou j’ai suivi l’Australian Open de tennis avec des amis. Mon endroit favori reste Noosa Heads, à 2h de voiture au Nord de la Gold Coast, l’atmosphère détendue et les vagues de long board sont parfaites pour se détendre. J’ai aussi fait le tour de la Tasmanie en voiture, une des zones les plus sauvages de l’Australie. Enfin je suis allé à Fraser Island, une île encerclée par des requins et crocodiles.
– En dehors de l’Australie : J’ai traversé la Nouvelle-Zélande en un mois avec un sac et une envie de tout connaître de ce pays sauvage et isolé. Ma meilleure expérience de cette année à l’étranger.

> Que faites-vous aujourd’hui ?

Après avoir effectué une année de césure pour gagner en expérience professionnelle, je suis en dernière année d’école (Master 2). Je suis actuellement en alternance chez BPI France ou je fais du financement export. C’est une expérience très enrichissante et je compte peut-être rester au sein de cette maison.

> Qu’est-ce que vous a apporté votre expérience en Australie, notamment d’un point de vue professionnel ?

L’Australie m’a permis de gagner en autonomie, de gérer moi même les problèmes du quotidien sans aide parentale ou autre. Cela m’a aussi permis de gagner en ouverture d’esprit et de rencontrer de nombreux australiens et internationaux. D’un point de vue professionnel j’ai découvert le monde de la restauration où tout se gagne au mérite et essayer d’appliquer ce principe dans les autres expériences professionnelles depuis.

> Est-ce que vous aimeriez retourner en Australie, que ce soit pour des vacances ou pour y vivre ?

Absolument. Je sais que j’y retournerai lorsque j’aurai le temps et assez économisé car c’est un voyage qui ne s’improvise pas. Pour l’instant, le surf me pousse à découvrir d’autres destinations (Maroc, Indonésie, Portugal). Je ne sais pas encore si j’aimerais y vivre, cela dépendra des opportunités professionnelles qui s’ouvrent à moi.

> Pensez-vous que l’aide de Francaustralia a été utile pour organiser votre départ ?

Oui. Organiser un tel voyage (visa, billets d’avions, assurance…) demande du temps et de l’organisation. Francaustralia m’a permis d’économiser du temps, de trouver des tarifs réduits et de faciliter mon organisation.

> Un dernier bilan trois ans plus tard : est-ce que vous changeriez quelque chose ?

Je ne changerais absolument rien !!

Retrouvez le témoignage de Damien et ses photos d’Australie au format pdf en cliquant ici.

 

Combinez cours d’anglais et job pendant les Commonwealth Games sur la Gold Coast !

Notre école d’anglais partenaire Browns, située sur la Gold Coast, offre des offres de job temporaires à ses étudiants pour les Jeux du Commonwealth, qui auront lieu en avril 2018 sur la Gold Coast.

Voici ce que l’école propose :

  • 250 jobs disponibles
  • Type de job : ménage dans les villages des athlètes
  • Shits principalement le matin entre 7h et 15h mais possibilité après-midi et soir également
  • Du 19 mars au 20 avril 2018 en principe mais possibilité de commencer à partir du 26 février et terminer le 30 avril
  • Rémunération : minimum $AU22.86 de l’heure (15€ environ)

Autres avantages possibles :

  • Transport gratuit : une GoCard sera offerte à tous les travailleurs pendant la durée des Jeux pour voyager sur la Gold Coast et Brisbane
  • Nourriture incluse pendant les heures de travail
  • Lettre de référence à la fin du job

Pour pouvoir bénéficier de ce job, vous devez vous inscrire pour un minimum de 8 semaines de cours d’anglais à Browns English Language.

Si cela vous intéresse, contactez-nous sans tarder ! L’offre est valable pour toute inscription reçue avant le 13 décembre prochain.

Promo : cours d’anglais à partir de 140€ par semaine à Brisbane, Melbourne et Sydney

Bénéficiez sans attendre de notre super promotion du moment pour les cours d’anglais dans l’école d’anglais ELSIS, qui a trois campus à Sydney, Melbourne et Brisbane, tous très bien situés en plein centre-ville.

En savoir plus sur ELSIS :

ELSIS Sydney

ELSIS Brisbane

ELSIS Melbourne

Voici les tarifs promotionnels :

  • Cours du soir (17h30 – 21h30) : 210$AU par semaine (138€)
  • Préparation IELTS : 210$AU par semaine (138€)
  • Cours d’anglais général, anglais académique et préparation Cambridge : à partir de 240$AU par semaine (158€)

En plus de ces tarifs très attractifs, vous bénéficiez aussi de semaines de cours gratuites : 1 semaine offerte pour toute inscription à 5 semaines de cours, 2 semaines offerte pour toute inscription à 10 semaines de cours, 3 semaines offertes pour toute inscription à 15 semaines, etc… Attention, les semaines gratuites ne concernent pas les cours du soir et les cours de préparation IELTS.

Cette promotion est valable pour toute inscription reçue avant le 31 décembre 2017 (même si votre rentrée est à une date ultérieure).

Contactez-nous vite pour vous inscrire !

Témoignage d’Aurélie (Lexis English Noosa) : séjour linguistique de six mois

Après nous avoir rencontré sur le salon des formations internationales de Studyrama en octobre 2016, Aurélie a pris la décision de partir suivre des cours d’anglais en Australie pendant six mois pour, à son retour en France, maximiser ses chances de trouver un emploi dans le tourisme grâce à un bon niveau d’anglais. Sur place depuis mai dernier, elle nous livre ses impressions depuis la petite ville tropicale de Noosa Heads !

> Bonjour Aurélie ! Tu étudies depuis mai 2017 à Noosa, quel programme suis-tu ?
J’ai choisi d’intégrer une école de langue à l’étranger afin d’améliorer et de renforcer mon niveau d’anglais dans l’objectif d’acquérir une nouvelle compétence et aussi augmenter mes chances d’obtenir un emploi en relation avec le tourisme. Suivant mon budget et mes impératifs en France, il m’était possible de prendre des cours pendant 6 mois. Après un test de niveau réalisé auprès de l’école, les enseignants m’ont conseillé dans un premier temps de me remettre à niveau, reprendre toutes les bases, puis par la suite poursuivre un cursus diplômant (le diplôme du Cambridge). J’ai ainsi commencé au niveau de pré-intermédiaire pendant 6 semaines, j’ai poursuivi en intermédiaire 7 semaines. A ce jour, je suis le cours de préparation au diplôme du Cambridge FCE.

> Pourquoi as-tu décidé de partir en Australie et comment as-tu procédé pour concrétiser ce projet ?
Pour une durée aussi longue, la grisaille du Royaume Unis ne m’attirait pas, même si c’est proche de la France. Les Etats-Unis me paraissaient plus chers. Agée de 34 ans, il ne m’était pas possible d’avoir un visa me permettant de travailler en Nouvelle Zélande pendant mes études. Lors du salon des formations internationales de Studyrama en octobre 2016, j’ai rencontré Francaustralia, ce qui m’a permise d’obtenir de premiers renseignements. Quelques semaines plus tard, j’ai contacté plusieurs prestataires. Je ne cache pas que le site internet de Francaustralia était parmis les mieux construits. La prise de contact a été facile, et l’accompagnement dans la construction de projet semblait sérieuse. Je suis tombée sur une offre de réduction pour les écoles Lexis que proposait Francaustralia sur son site internet, ce qui m’a décider à me lancer.

> Que penses-tu de l’école Lexis English à Noosa ?
J’avoue que pendant toute ma scolarité en France, je trouvais les cours d’anglais ennuyeux. J’appréhendais aussi le retour à l’école ! Lexis English est une très bonne école. Les enseignants sont dynamiques, attractifs, savent attirer et garder notre attention. Les cours sont aussi très intéressants, on aborde autant la grammaire que le vocabulaire, sur différents thèmes très utiles, et à travers différents supports comme des jeux de mémoire, des présentations, des quiz. Les livres de cours sont tout aussi bien structuré et complets. Toutes les semaines, nous avons au moins un test, ce qui permet d’évaluer notre progression et de connaître nos points faibles à améliorer et travailler. Pour les personnes qui ne suivent pas les programmes du Cambridge, l’après-midi est réservée à une option qui change toutes les 3 semaines. Avec l’avis du professeur principal et suivant ce que l’étudiant souhaite améliorer, il est possible de choisir des options comme la prononciation, l’écoute, la conver sation, la grammaire. Il y a des options originales comme « cooking », où l’on apprend, tout en cuisinant de temps en temps, le vocabulaire culinaire. Avec cette option, j’ai pu cuisiner du crocodile et du requin !

> Où est-ce que tu loges ?
Avec l’aide de l’école qui gère une liste, j’ai choisi de loger chez l’habitant plutôt qu’en maison étudiante. Je souhaitais être en totale immersion et parler anglais tout le temps. De plus, c’est un bon moyen d’en connaître un peu plus sur les Australiens, et de partager du temps avec eux. Finalement, je ne suis pas la seule étudiante dans la famille où je suis car y vivent également un Japonais et une Suisse-Allemande, donc pas de problème, l’anglais c’est tout le temps !

>Peux-tu me parler un peu de la vie à Noosa ? Pourquoi avoir choisi cette ville ?
J’ai entendu dire que Noosa était surnommé le Saint Tropez de la Sunshine Coast, mais sans tous les yachts. Hasting street est certainement la rue la plus huppée, mais elle doit faire moins de 600 mètres. Certes, la plupart des maisons sont de belles demeures, certaines au bord de la rivière avec accès direct avec ponton, ou alors avec vue sur la mer, mais le fait qu’il y ait aussi peu d’immeubles de plus de trois étages en fait une ville agréable. Il est très facile de circuler en vélo, et l’accès aux différentes plages et au parc national en fait un lieu très relaxant. Malgré la petite taille de la ville, Noosa reste très dynamique toute l’année. Les bars et les clubs organisent des soirées étudiantes, et les étudiants peuvent aussi se retrouver au Lions Park où il y a des aménagements avec des barbecues électriques en libre service ! On en trouve un peu partout le long de la rivière aussi. L’école organise elle-même des soirées et activités à thème à prix réduits, par exemple des cours de surf le vendredi à 30$AU, une croisière couché de soleil à 15$AU…
Si j’ai choisi Noosa, c’était pour être plus proche de la nature, loin de la pollution et du bruit. Avec la plage et le parc national à 15 minutes à pied de l’école, c’est plutôt royal. Cela n’as pas de prix de pouvoir se promener sur la côte et, soudain, apercevoir des baleines… Les week-ends, il est possible de se rendre facilement à Brisbane, pour ceux qui sont en manque de ville.

> As-tu beaucoup progressé en anglais depuis ton arrivée ?
J’ai plus que progressé en 5 mois, j’ai commencé pré-intermédiaire, et maintenant je suis équivalent upper. J’en suis impressionnée moi-même !

> Est-ce que tu as trouvé un job étudiant ? Si oui lequel ?
J’ai trouvé un job de plonge en juillet. Ce n’était pas forcément facile de trouver, car c’était l’hiver ici, ce qu’il faut c’est prospecter à fond. Et revenir encore et encore, se montrer.

> Est-ce que tu as pu voyager un peu dans le pays ?
J’ai eu quatre semaines de vacances en août. L’Australie, c’est grand comme l’Europe, donc comme c’était la saison dite sèche, j’ai voyagé entre Noosa et Cairns, ce qui m’a permis de découvrir la barrière de corail, voir des baleines de près, naviguer, faire de la plongée et profiter de la mythique plage de sable blanc dans les Whitsundays, chercher les koalas sur Magnetics Island, et découvrir la forêt tropicale de Daintree. Je suis aussi allée à Surfer Paradise et Byron Bay.

> Qu’as-tu pensé des services de Francaustralia pour l’organisation de ton séjour ?
Je crois que sans vous, j’aurai un peu paniqué ! Ou du moins cela m’a évité pas mal de stress. Prise en charge par Lisa, elle était toujours disponible dès que j’avais une question. La plateforme permettant de suivre la progression de l’inscription dans l’école puis de la demande de visa, et tous les tutoriels fournis m’ont été d’une aide précieuse. C’était très rassurant d’avoir une personne permettant de faire l’intermédiaire avec l’école en Australie. Cela facilite les démarches et on peut partir serein.

> Et si c’était à refaire ?
Je le referais, c’est sûr et certain ! En plus de prendre plaisir à apprendre l’anglais, j’ai rencontré des personnes géniales, pas seulement d’Australie, mais d’autre pays. J’ai aussi découvert de nouveaux paysages, animaux, vécu des moments que jamais je pourrais vivre en France.

Téléchargez le témoignage d’Aurélie avec ses photos d’Australie au format pdf ici.

Vous souhaitez en savoir plus sur Lexis English Noosa ? Cliquez ici !