Marie (Macquarie University) : elle a créé sa start-up et vit en Bretagne

Découvrez le témoignage de Marie, qui est partie faire un Bachelor à Macquarie University (Sydney) en 2011. Elle est depuis rentrée en France et est en train de créer son entreprise.

> G’Day Marie ! Quand es-tu arrivée en Australie ? Quel a été ton parcours ?
Je suis arrivée en Australie le 11 octobre 2011 et je suis repartie le 5 décembre 2014. J’ai tout d’abord étudié dans une école de langue pendant 2 mois pour parfaire  mon niveau d’anglais avant de rentrer à l’université. Je travaillais aussi à ce moment-là chez Benetton comme vendeuse, ce qui m’a permis d’économiser. Ensuite j’ai voyagé quelques mois autour de l’Australie et profité un maximum de Sydney avant la rentrée. En février 2012, j’ai commencé un Bachelor of Commerce à Macquarie University (Sydney) avec comme majeures Finance & International Business. Après 3 ans, j’ai été diplômée dans le top 5% de l’université ! Mes études m’ont permises de travailler en tant que stagiarie chez Christian Louboutin (Sydney), TATA STEEL en Inde et dans un cabinet de comptabilité à Sydney en 1ère année.

> Qu’as-tu pensé de l’université et des cours suivis ?
Macquarie University, c’est un énorme campus de 40 000 étudiants dont plus de 1/4 sont des internationaux. Les moyens mis à dispositions des élèves et les infrastructuces sont incomparables à ceux que l’on trouve en France (Research labs, conferences, gymnasiums, accomodations on campus, campus life…) Comparée à Sydney University, Macquarie est moins bien quotée c’est vrai mais ca depend pour quels programmes. De plus à Macquarie, les profs sont très disponibles et généralement passionés par leur matières. Mon programme était assez intense car j’avais deux majeures et j’ai effectué trois stages. Mais j’ai adoré. J’ai énormément appris théoriquement et d’un point de vue humain. Les travaux de groupe, les case studies et les présentations forcent les élèvent à être autonomes, se prendre en main et apprendre à travailler avec les autres.

> Qu’est ce que ton séjour en Australie t’a apporté ?
Mmm… Tout ! Les études à l’étranger d’abord, être à 20 000 kms de tout le monde que tu connais… C’est pas facile tous les jours. Mais c’est génial. Mes meileurs années jusqu’ici elles sont en Australie. Mes amis viennent des quatre coins du monde.

> Qu’est-ce qui t’a le moins plu ?
L’après Australie. La famille finit par manquer un jour et il faudra choisir : rentrer ou rester ? J’ai choisi de rentrer parce qu’après 5 ans loin de ma famille j’avais envie d’un break. Mais je ne sais pas si je pourrai vivre en France. Quand on se construit à l’étranger, c’est dur de se poser après.

> Quels ont été tes moments difficiles et tes meilleurs souvenirs ?
L’arrivée en Australie a été dure pour moi. Tout le monde me disait que je ne tiendrai pas 3 ans et demi loin des miens et j’ai beaucoup douté pendant les premiers mois. Mais je me suis fais des amis fantastiques qui sont devenus ma deuxième famille. J’ai voyagé tout autour de l’Australie, au Cambodge, en Inde, en Corée du Sud, en Thaïlande, à Bali, toute seule ou entres amis.

> As-tu trouvé un petit job sur place ? Est-ce difficile de trouver ?
J’ai toujours travaillé en tant que serveuse pendant mes études. C’est super bien payé à Sydney et c’est hyper facile à trouver (surtout en tant que frenchy). Le plus dur, c’est de cumuler les études, le travail, le sport et la vie sociale…

> Que fais-tu actuellement ?
Je viens de finir un Master à Barcelone à l’ESADE. Ensuite j’ai travaillé à Berlin. Maintenant j’écris ma thèse. Mon but, c’est de me mettre à mon compte une fois que j’ai mon diplôme, fin octobre 2016.

> Quels conseils donnerais-tu à un étudiant qui veut partir en Australie ?
N’attends pas que l’on te dise que ça va être facile. Au début ce sera forcément compliqué mais c’est normal. Et au moins tu n’auras pas besoin de te soucier des procédures administratives, Francaustralia le fera pour toi, alors fonce ! On est jeune qu’une fois. S’il y a une chose dont je suis sûre,  c’est que je ne serais pas la aujourd’hui si je n’étais pas montée dans cet avion à tout juste 18 ans les larmes aux yeux avec mon sac à dos et ma valise plus grosse que moi.
Australia is the most welcoming country, you can’t go wrong!!

Cliquez ici pour plus d’infos sur Macquarie University !

Temoignage Marie Blaise - Macquarie