Témoignage de Aude (University of Newcastle) en Study Abroad

Aude est partie étudier en juillet dernier à University of Newcastle dans le cadre d’un semestre universitaire (Study Abroad) dans le cadre de sa deuxième année d’école d’ingénieur (l’ECE). Elle est passée par nos services pour organiser son départ. Rentrée depuis peu en France, elle fait le point sur son expérience Down Under !

> Bonjour Aude ! Pourquoi as-tu décidé de partir étudier en Australie dans le cadre d’un semestre universitaire pendant ta deuxième année à l’ECE ?
Visiter l’Australie a toujours été mon rêve pour plusieurs raisons : les paysages, le climat, les koalas ou encore les kangourous. C’est pourquoi j’ai décidé de postuler à University of Newcastle et de passer l’IELTS assez tôt pour maximiser mes chances d’être sélectionnée pour cette destination.

> Comment s’est passée ton arrivée à University of Newcastle ?
Je suis arrivée avec plusieurs de mes camarades via la station de train qui se situe juste à côté de l’université. Nous avons ensuite participé à une semaine d’orientation («orientation week»). Divers événéments ont été organisés comme des barbecues, une activité boulingrin (le bowling local) ainsi que des soirées à thème.

> Qu’as-tu pensé des infrastructures proposées par l’université ?
L’université propose de nombreuses associations : humanitaires, sportives, festives. Il y en a pour tous les goûts ! Des soirées sont régulièrement organisées au sein des résidences. Me concernant, j’ai souscrit à un abonnement à la salle de sport. J’ai pu profiter des installations sportives telles que la piscine olympique, les machines de musculation et de cardio, etc.

> Qu’as-tu pensé de l’enseignement délivré ?
Dans l’ensemble, l’enseignement est de qualité. Les professeurs des cours magistraux («lectures») sont à l’écoute et n’hésitent pas à réexpliquer une notion si nécessaire. Ils se montrent disponibles pour répondre aux questions, que ce soit lors des cours ou par e-mail. Les cours sont organisés et divisés par semaine. Chaque semaine, une nouvelle notion est abordée et un tutoriel suit. Tous les cours sont disponibles sur une plateforme en ligne appelée «Blackboard». Il est possible d’accéder aux notes, aux dernières news, aux dates des évaluations, etc. Il est également possible de réécouter les cours sur l’«Echo Center». Chaque cours est enregistré et téléchargé la plateforme une heure après la fin du cours. L’Echo Center est très pratique pour réécouter des passages de cours mal compris. Le corps enseignant ne parlant pas français, le seul moyen de communiquer était donc de parler anglais. Nous avons donc amélioré notre oral et notre écrit tout au long du semestre. C’était aussi à nous de faire notre emploi du temps. Pour profiter du pays, j’ai décidé de regrouper les heures de cours du lundi au mercredi. Le reste de la semaine m’a permis de profiter de longs week-ends pour voyager, notamment.

> Où as-tu logé ?
J’ai résidé au sein de la résidence «International House». Au préalable, j’ai dû remplir un questionnaire visant à connaître mon mode de vie. J’ai résidé dans un appartement de cinq personnes. Nous étions trois filles et deux garçons. Nous partagions la cuisine, le salon et la salle de bain. Tout le campus dispose d’une connexion Wifi gratuite. Ma résidence comprenait une piscine, une salle de jeux, trois laveries (lave-linge et sèche-linge) et des salles de travail. Tout résident de IH pouvait bénéficier de cinq repas par semaine à la cantine («Dining Hall»). J’ai trouvé les repas très bons et les quantités généreuses. Au sein du campus, il y a de nombreux terrains de sport, une salle de sport («The Forum»), deux grandes bibliothèques (avec des espaces de silence, des espaces pour travailler en groupe, de nombreux ordinateurs et des imprimantes/photocopieuses), une pharmacie, une librairie et des restaurants. Mon logement me coûtait environ 700€ par mois, avec cinq repas par semaine compris. Le coût de la vie est, je pense, plus faible qu’à Paris. Il était possible de faire des courses pour 20€ par semaine seulement. Par contre, le transport public était un peu cher, étant donné qu’il n’existe pas de forfait comme le Pass Navigo. Chaque ticket se paye au plein tarif. Cependant, j’ai pu voyager : Sydney, Melbourne, Adélaïde, Cairns, et même la Nouvelle-Zélande. Sans les extras (voyages, sorties…), je pense qu’il faut compter un budget de minimum 6000€ pour un semestre.

> Que vas-tu faire désormais ?
En janvier, je vais effectuer mon stage de troisième année de l’ECE chez Total Marketing France. J’ai ensuite pour projet de choisir la majeure Nouvelles Énergies et Environnement en option internationale de l’ECE. En ce qui concerne la fin de mes études, je réfléchis à la possibilité de faire un double-diplôme.

 

Téléchargez le témoignage de Aude et ses photos d’Australie au format pdf en cliquant ici !